Comment choisir une balance ?

 

QUELLE PORTEE ?

Une balance se caractérise par son étendue de pesage, c'est-à-dire sa portée maximale, qui est la valeur maximale de la charge qui peut être pesée. Notre site vous permet dès que vous avez choisi une famille de pouvoir choisir une portée. Toutefois le choix d’une sous-famille permet de faire une présélection.

QUELLE PRECISION ?

Après le choix de la portée, notre site vous donne les précisions possibles. On choisira la valeur de l’échelon ou de l’unité de précision souhaitée. La précision a une correspondance réglementaire ou pas. Vous aurez accès à 4 classes de précision possibles : Pour le pesage d’analyse à haute précision classe I : jusqu’à 100.000 « e » Pour le pesage de précision classe II : jusqu’à 30.000 « e » Pour le pesage de transactions commerciales classe III : jusqu’à 10.000 « e » Pour le pesage Hors Métrologie Légale (HML) : défini par le fabricant Nota : Certains fabricants s’engagent sur les balances avec un certificat d’étalonnage COFRAC ou équivalent ce document est nécessaire lorsqu’un instrument de contrôle balance ou poids de contrôle) est utilisé au sein d’un système d’assurance qualité (ISO 9000, GS 9000, ….) Chaque classe de précision est définie par :
  • Son nombre d’échelons
  • La valeur de son échelon « e »
  • Sa plage de température de fonctionnement
Nombre et valeur échelon L’échelon est la différence entre 2 indications consécutives pour un indicateur numérique. C’est la plus petite valeur que l’instrument est capable d’afficher lorsque la masse s’accroit. Le nombre d’échelons est calculé en divisant la portée maximum de l’instrument par son échelon. Ex. : Portée : 3 000kg Echelon 1kg donne 3 000 échelons. Températures de fonctionnement Classe I et II : de +5 à +20°C Classe III: de -10 à +40°C Dans le cadre d’un instrument homologué la précision est l’assurance du résultat de la somme du contrôle de tous les paramètres métrologiques : Linéarité + Réglage d’excentrations de charges + Répétabilité + Stabilité en température + Temps de stabilisation + Résolution + Hystérésis = PRECISION

QUEL ENVIRONNEMENT ?

Dimensions récepteur Adaptez les dimensions de votre plateau à vos contraintes physiques des produits à peser. Surcharge Veillez à positionner votre instrument pour le protéger. Ne pas mettre au sol une balance d’une portée inférieure à 150kg, on risque de le prendre pour un pèse personne. Si un récepteur doit être encastré au sol interdire le passage d’engins de manutention susceptibles de le détruire. Stabilité du support Veillez à ne pas utiliser un support qui ne serait pas adapté à la performance pour laquelle l’instrument a été acheté (vibrations, oscillations, courant d’air, ….) Température Classe I et II : de +5 à +20°C Classe III: de -10 à +40°C HML = Classe III Humidité Choisissez votre instrument selon la classe de protection qui donne un cadre d’environnement et d’utilisation. La classe de protection est donnée sous la forme d’un Indice de Protection (IP) IP 40 : Usage ambiance bureau IP 54 : Environnement industriel légèrement poussiéreux IP 65 : Contact bref avec liquide, étanche à la poussière IP 67 : Utilisation brève zone humide, nettoyage eau, étanche à la poussière IP 68 : Utilisation durable zone humide, nettoyage jet d’eau ; étanche à la poussière Normes alimentaire Si votre produit à peser est alimentaire et peut être en contact directement avec le plateau de la balance, contrôlez que la qualité de l’inox est 316L ou agrée NSF. Alimentation électrique Secteur disponible avec terre 240V Piles Batterie rechargeables Eclairage ambiant Visible dans l’obscurité : Afficheur LED (diode couleur rouge) Eclairage normal : Afficheur LCD, LCD rétro éclairé (cristaux liquides)

QUELLE APPLICATION ?

Tarage : Réduit la portée d’une balance électronique de la valeur du poids de la tare. Remet l’affichage à zéro avec la balance chargée. Permet la déduction du poids d’un récipient avant d’introduire un produit. Cette opération peut se reproduire pour chaque produit si l’on mélange plusieurs produits. Formulation : Permet de mémoriser différents poids de tare (récipients), ainsi que les différents poids des constituants de plusieurs formules. On disposera du poids total de tous les ingrédients sans le récipient du tarage. Totalisation : Les pesées séparées sont automatiquement additionnées, quel que soit le nombre, de manière à obtenir la somme totale. Pesage d’animaux : Permet de filtrer les fortes vibrations pour continuer à disposer d’une indication de poids stable. Comptage de pièces : Permet d’utiliser la balance en compteuse en identifiant sur une première pesée un échantillon (de 10 à 50 unités) pour le calcul du poids moyen de l’unité. La deuxième pesée donnera la quantité des unités déposées. Plus le nombre de pièces de référence est élevé, plus la précision de comptage est élevée. Détermination du pourcentage : Permet d’afficher l’écart par rapport au poids de référence en % au lieu du poids. Contrôle de tolérances : Permet de paramétrer la tolérance supérieure et inférieure admissible pour le contrôle, le triage et le dosage. Affiche les dépassements supérieurs et inférieurs.

QUELLE CONNEXIONS ?

Imprimante A définir : 1 exemplaire, plusieurs exemplaires, à bande fil de l’eau, en ticket, en étiquette, en étiquettes autocollante,… Ordinateur Généralement en RS 232 : le PC a-t-il une entrée compatible ? si oui avec quel protocole. Les fabricants proposent en général un logiciel d’acquisition qui permet de retrouver les informations sur un tableau MS Excel.

QUELLE REGLEMENTATION ?

Usage réglementé : Signifie que l’instrument doit être classé en métrologie légale. La réglementation est obligatoire pour les utilisations suivantes : a/ La détermination d’un poids (de la masse) pour les transactions commerciales. b/ La détermination d’un poids (de la masse) pour la fabrication des médicaments et lors des analyses effectués dans les laboratoires médicaux ou pharmaceutiques. c/ A des fins légales ou administratives. d/ Pour le pesage de marchandises préemballées. e/ Dans la médecine. Les instruments en métrologie légale sont identifiés par une vignette CE et un carnet de métrologie associé. La durée de validité de l’homologation quelque soit la catégorie est en général de 2 ans. Après cette période, la balance doit être à nouveau homologuée par le propriétaire de l’instrument. Définition de la métrologie légale : Norme Européenne NF 45 501 Définition de l’usage réglementé : Directive Européenne UE 90/384/CEE. Usage non réglementé : Dans ce cas toute autre utilisation que l’usage réglementé permet de disposer d’un instrument identifié par les fabricants généralement comme « HML » c'est-à-dire Hors Métrologie Légale. Dans ce cadre seule la qualité annoncée par le fabricant ne sera retenue.